Liste des communes

Vercelli

Vercelli se trouve dans une position stratégique qui en faisait, dans le passé, un lieu de passage obligatoire, car traversé par un tronçon de la Via Francigena.

La rue passait face à l’abbaye de S. Andrea, symbole de la ville de Vercelli, exemple exceptionnel de fusion, adroite, d’éléments gothiques et romans, elle fut érigée entre 1219 et 1227 sur volonté du cardinal Guala Bicchieri. L’intérieur est très beau, on peut y admirer un précieux chœur en bois et la Salle Capitulaire, qui, outre faire partie des plus belles d’Italie, fut le théâtre d’un évènement historique: la paix entre guelfes et gibelins, établie en présence de l’empereur Henri VII. Un peu plus loin apparaît le Salon Dugentesco, autrefois "hôpital” destiné à accueillir les pèlerins.

Dans les environs se trouve la Cathédrale de Sant’Eusebio, à l’intérieur de laquelle on peut admirer un magnifique crucifix en feuille d’argent en partie dorée, le plus grand des quatre crucifix de l’époque de Otton qui existent. Sur la Place S. Eusebio apparaît le Séminaire: la cour intérieure et la façade furent projetées par Filippo Juvarra. Le prestigieux siège du Palais Archiépiscopal (Palazzo Arcivescovile) située sur la Place d’Angennes, accueille le Musée du Trésor du Dôme (Museo delTesoro del Duomo), où l’on garde une importante et précieuse collection de vases sacrés, reliquaires, urnes de saints et objets de culte, et bien aussi la Bibliothèque Capitulaire, où un précieux code manuscrit est conservè: le ”Vercelli Book”, un des manuscrits les plus célèbres du monde, du Xème s. écrit entièrement en langue anglo-saxonne ancienne.

Le long de Rue Duomo s’élèvent de nombreux immeubles qui ont appartenu à d’importantes familles de Vercelli et au début de celle-ci se trouve Santa Maria Maggiore (la première église chrétienne qui fut construite à Vercelli, ensuite détruite et faite reconstruire dans ses formes actuelles dans la seconde moitié du dix-huitième). Non loin se situe le Château des Visconti (Castello Visconteo), aujourd’hui siège du tribunal. Dans la Rue Foa, voisine, apparaissent la magnifique Synagogue puis l’Église de San Giuliano, avec de précieuses fresques du seizième, ainsi qu’une partie de Casa Bicchieri.

Dans la rue Borgogna siège l’homonyme Musée Borgogna, deuxième pinacothèque du Piémont. A côté du palais néoclassique, siège du musée, se trouve l’église de Sant’Agnese in San Francesco, imposante structure gothique dont la façade a été refaite à l’époque baroque.

Sur la Place Palais Vecchio, dite aussi "Piazza dei Pesci”(place des poissons), se trouve l’ancien Broletto et la suggestive Tour Municipale qui remonte au XIIIème s. De là on s’engage dans l’ancien "forum” romain, aujourd’hui encore le cœur de la ville: la Place Cavour, élégante et harmonieuse, dominée par la Tour dell’Angelo du quatorzième et entourée de porches des époques suivantes, clairs et aérés.

Le Cours Libertà est l’élégante rue des magasins qui relie Place Cugnolioà Place Pajetta, sur un parcours parsemé d’intéressants édifices laïques et religieux, comme l’église baroque de Santa Chiara, œuvre de Bernardino Vittone, l’église du Santissimo Salvatore, la Casa Centoris, célèbre pour l’élégance de sa cour du quinzième dans le style de Bramante, ou encore l’église de San Lorenzo, aux élégantes formes dix-huitième.

Dans la rue San Cristoforo se trouve l’église de San Cristoforo, splendide, écrin d’œuvres de valeur inestimable, dont le cycle de fresques réalisé par Gaudenzio Ferrari, l’élégante balustrade réalisée d’après un dessin de Juvarra, le crucifix en bois et les huit toiles de Mayerle; en tournant dans la rue Vallotti on atteint la Place del Municipio, où l’on peut admirer l’église de San Paolo(fondée au XIIIème s. et réaménagée au dix-septième) qui contient deux toiles de Lanino et une Théorie des Saints (Teoria dei Santi) qui date du XIVème s.

L’église de San Michelecontient une fresque de Lanino, un crucifix en bois polychrome et une œuvre de marqueterie. Non loin se trouve le Musée Leone, où l’on conserve les plus anciennes attestations de l’histoire de Vercelli.

Le long de la Rue Ferraris, outre divers magasins qui proposent des produits typiques et des objets particuliers et insolites, on trouve l’originale église de San Bernardo, connue aussi comme Sanctuaire de la Madonna degli Infermi: l’édifice sacré est divisé en deux parties, la plus ancienne date de la moitié du XII ème siècle tandis que la plus récente a été crée à la fin du dix-neuvième en style neo-roman. En face de l'église se trouve le nouveau pôle d’exposition ARCA, inauguré en 2007 et situé dans l’ancienne Eglise San Marco, héberge des initiatives culturelles de haut niveau.A l'occasion d'expositions, il est possible d’admirer dans l'église un intéressant cycle de fresques, portées à la lumière après d’importants travaux de restauration.

App Vercelli Pocket:

Torna alla lista dei comuni